Gestion de projet pour les non-spécialistes


Les étapes, compétences et techniques de résolution dont vous aurez besoin pour livrer les produits sans perdre la tête.

Qu'est-ce que la gestion de projet ?

La gestion de projet est un art qui consiste à élaborer un plan, puis à le mettre à exécution. Mais si seulement les choses étaient aussi simples… Vous devrez former une équipe de projet et suivre son avancement. Vous devrez gérer les attentes. Vous devrez anticiper les problèmes évitables et résoudre ceux que vous n'avez pas vus venir.

Si tout cela vous dépasse, vous êtes au bon endroit. Vous obtiendrez ici des conseils et techniques pour chaque phase, ainsi que des modèles téléchargeables pour vous faciliter la vie. Considérez cela comme une formation gratuite à la gestion de projet. Prêts ? Commençons.


Des compétences en gestion de projet

La communication est une compétence importante dans la gestion de projet.

Communication

Il est difficile de trop communiquer. Les membres de l'équipe ont besoin de clarifications, les parties prenantes, de mises à jour sur le statut et les sponsors, de résultats.

La gestion du temps est une compétence importante dans la gestion de projet.

Gestion du temps

Outre gérer le planning du projet, vous devrez tenir des réunions de suivi (et gérer votre propre temps). 

La résolution des problèmes est une compétence importante dans la gestion de projet.

Résolution de problèmes

Vous résolvez probablement de nombreux problèmes dans votre rôle normal, alors conservez cette « casquette créative ».

La prise de conscience de l'organisation est une compétence importante dans la gestion de projet.

Prise de conscience de l'organisation

Informez-vous sur les autres projets qui pourraient nécessiter les mêmes ressources (main-d'œuvre et outils) que le vôtre. 

La diplomatie et la négociation sont des compétences importantes dans la gestion de projet.

Diplomatie

Soyez prêt à négocier les plannings, les priorités conflictuelles et les conflits de personnalité avec grâce.

Conseil de pro : La compétence la plus importante est la capacité à mettre de côté vos tâches habituelles pour assumer votre rôle de chef de projet.

Les phases de gestion de projet

Si vous êtes un « chef de projet accidentel », il y a fort à parier que le projet était déjà sur les rails lorsque vous en avez hérité. Accédez à l'étape à laquelle vous en êtes à l'aide des liens ci-dessous pour découvrir ce qui vous attend. Et n'oubliez pas de consulter les étapes précédentes pour voir si vous devez faire un petit peu de nettoyage.

Étape 1 : Imaginez

Prenez votre temps durant cette phase. Itérez sur le domaine de problème pour le comprendre et sur les solutions potentielles, jusqu'à ce que vous ayez l'impression d'être sur la bonne voie.

La préparation d'un business case fait partie intégrante de la gestion de projet.

Préparez le business case

Définissez le problème que vous tentez de résoudre et la valeur ajoutée que vous apporterez en le résolvant. Parlez à vos clients cibles, internes comme externes, afin de délimiter parfaitement le domaine du problème. Lorsque vous préparez le business case de votre projet, concentrez-vous sur les fonctionnalités que vous voulez proposer aux clients. Vous aborderez plus tard les spécificités requises pour atteindre ce résultat lorsque vous réfléchirez à des solutions avec votre équipe.

Activités recommandées : 

 

 

 

La préparation d'un business case fait partie intégrante de la gestion de projet
Formez votre équipe de projet.

Formez l'équipe de projet

Rassemblez les personnes disposant des compétences dont vous aurez besoin pour résoudre le problème. Fixez-vous pour objectif de former une équipe pluridisciplinaire, dont les parcours et les méthodes de résolution diffèrent. La recherche montre que les équipes diversifiées obtiennent de meilleurs résultats. Il peut s'avérer utile de repousser le début du projet de quelques semaines afin de former la bonne équipe.

Activités recommandées : 

 

 

 

La formation d'une équipe de projet fait partie intégrante de la gestion de projet.
Définissez des critères de réussite pour votre projet durant l'étape « Imaginez ».

Définissez la « réussite »

Convenez de résultats mesurables à atteindre et de métriques pour suivre votre avancement. Assurez-vous que le projet contribue aux objectifs plus larges du business. Si ce n'est pas le cas, il pourrait ne pas être adapté (ou avoir lieu au mauvais moment).

Activité recommandée : 

 

 

 

Définir en quoi consiste la réussite fait partie intégrante de la gestion de projet.
Réfléchissez aux solutions au problème que votre projet cherche à résoudre.

Réfléchissez à des solutions

Faites appel à votre capacité à résoudre des problèmes. Le moment est venu de réfléchir à des solutions spécifiques, à la façon dont vous les implémenteriez et dont le client va interagir avec le produit final. Mobilisez votre équipe et montrez-vous ambitieux. Il est plus facile de simplifier une idée audacieuse que transformer une idée conservatrice en quelque chose d'innovant.

Activités recommandées : 

  • Perturbation : dressez une longue liste d'idées brillantes en peu de temps.
  • Mindmapping : découvrez différentes facettes d'un problème et organisez vos idées en fonction des solutions possibles.

 

 

 

La recherche de solutions avec l'équipe de projet fait partie intégrante de la gestion de projet.
Pour identifier les défaillances et vous adapter au plus tôt, réalisez un prototype de votre solution.

Réalisez un prototype et faites des tests

Selon la nature de votre projet, un prototype peut prendre de nombreuses formes, comme des diagrammes de flux au dos d'une serviette de table ou encore du code rapide (mais efficace). Présentez-le à vos clients cibles et parties prenantes pour obtenir leur feedback rapide. C'est le moment idéal pour échouer et vous adapter !

Activités recommandées : 

  • Démo de bout en bout : visualisez votre concept pour obtenir facilement du feedback.
  • Canevas d'expérience : assurez-vous que votre concept est orienté utilisateur, réalisable et valable pour le client et le business.

 

 

 

L'obtention de feedback client anticipé fait partie intégrante de la gestion de projet.

Les signes montrant que votre projet est compromis durant la phase « Imaginez »

LA VALEUR DU PROJET EST VAGUE

Comment se remettre sur les rails ?

Choisissez un persona spécifique (client interne ou externe) et faites preuve d'empathie. Imaginez pourquoi un client souhaiterait obtenir quelque chose, puis cartographiez-le dans les objectifs généraux de la société. Itérez jusqu'à ce que vous parveniez à établir un lien étroit entre la valeur client et la valeur métier.

Activités recommandées :

  • Cinq pourquoi : aidez votre équipe à comprendre parfaitement le problème et son impact sur votre client.
  • Entretien client : cernez les besoins de vos clients et les contextes dans lesquels ils utilisent votre produit ou service.
  • Canevas d'expérience : assurez-vous que votre projet est orienté client et qu'il est utile pour le business.

Téléchargez un modèle de canevas d'expérience pour vous aider dans la gestion de projet.
Vous êtes prêt à tester le canevas d'expérience ? Voici un modèle pour bien démarrer.
 
Objectifs ou priorités conflictuels

Comment se remettre sur les rails ?

Convenez d'un objectif (oui, j'ai bien dit un) qui fera office d'étoile polaire pour le projet. Ensuite, faites le tri dans les priorités conflictuelles en gardant cet objectif à l'esprit. Lorsque vous devez négocier, priorisez l'option la plus proche de cet objectif.

Activités recommandées :


Les priorités conflictuelles montrent que votre projet est compromis.
Personne ne sait qui est responsable

Comment se remettre sur les rails ?

Parvenez à une compréhension commune entre l'équipe de projet, les parties prenantes et les sponsors quant au responsable final. En tant que chef de projet, vous êtes chargé de livrer le projet dans le délai et le budget impartis, mais vous ne serez peut-être pas tenu d'assurer la réussite globale du projet.

Activités recommandées :

  • Rôles et responsabilités : définissez le rôle de chaque personne participant au projet et ce que chacun doit faire pour que l'équipe réussisse.
  • Lancement de projet : développez une compréhension commune de l'objectif principal, du périmètre, de la valeur, du planning et de la responsabilité du projet.
  • Framework de prise de décision DACI : déterminez qui est responsable de décisions spécifiques et le rôle des autres membres de l'équipe.

Téléchargez un modèle de canevas d'expérience pour vous aider dans la gestion de projet.
Vous êtes prêt à tester le framework DACI ? Voici un modèle pour bien démarrer.
 
L'équipe de projet ne parvient pas à s'entendre sur un cap à suivre

Comment se remettre sur les rails ?

Premièrement, assurez-vous que votre équipe comprend véritablement le problème que vous cherchez à résoudre et son impact sur le client. N'ayez pas peur de demander à la direction de clarifier les priorités pour le business. Lorsque vous avez besoin de conseils, veillez à proposer les options auxquelles vous avez pensé plutôt que de demander ce que vous devez faire.

Activités recommandées :

  • Définition du problème : explorez le domaine du problème et son impact sur les clients.
  • Démo d'approbation : créez un espace propice à la discussion ouverte et au feedback des leaders, afin que chacun ait confiance en la valeur et en l'orientation.
Si vous ne parvenez pas à vous accorder sur le cap à suivre, cela montre que votre projet est compromis.

Conseil de pro : Réalisez un atelier Health Monitor™ avec votre équipe – le plus tôt sera le mieux. Ce sera pour vous l'occasion de vous auto-évaluer sur huit attributs communs aux équipes en bonne santé et ultra performantes. 

Étape 2 : Planifiez

Le processus de planification doit être relativement bref. Nous recommandons une approche de la planification par itérations, mais vous devez réaliser certaines tâches prioritaires avant de passer à l'exécution du projet.

La définition du périmètre du projet fait partie intégrante de la gestion de projet.

Délimitez le périmètre du projet

Sur la base du feedback recueilli lors des tests anticipés et en gardant à l'esprit vos métriques de la réussite, priorisez les éléments à inclure au projet. Soyez clairs sur les compromis que vous êtes prêt à faire. Par exemple, optimiser la facilité d'utilisation peut impliquer de repousser le planning ou d'augmenter le budget.

Activités recommandées : 

 

 

 

La détermination du périmètre et l'élaboration d'un backlog font partie intégrante de la gestion de projet
La gestion des dépendances fait partie intégrante de la gestion de projet.

Comprenez et gérez les dépendances

Votre projet dépend-il de tâches, de ressources ou d'actifs extérieurs à l'équipe de projet principale ? Cartographiez-les en notant le responsable de chaque tâche et ses disponibilités pour la réaliser. Même si vous ne pouvez pas encore résoudre les goulots d'étranglement, vous devez les identifier et en tenir compte dans le processus de planification de projet.

Activités recommandées : 

 

 

 

La gestion des dépendances fait partie intégrante de la gestion de projet.
Élaborez votre feuille de route durant la planification du projet.

Générez une feuille de route et un backlog

Après avoir convenu du périmètre et compris les dépendances, divisez le plan de projet en petits blocs et estimez le temps et les efforts nécessaires pour chacun d'eux. À partir de là, vous pouvez prévoir à quel moment vous allez atteindre les milestones majeurs et définir une date d'achèvement cible. Ensuite, rassemblez tous les blocs dans un backlog que vous utiliserez pour planifier les tâches par cycles itératifs rapides.

Activité recommandée : 

 

 

L'élaboration d'une feuille de route de projet qui comporte des milestones fait partie intégrante de la gestion de projet.
Atténuez autant de risques que possible durant les phases préliminaires du projet.

Anticipez et réduisez les risques

Évitez-vous des problèmes en cours de route. Réfléchissez de quelle façon le projet pourrait échouer et passez en mode de prévention. Et, identifiez les opportunités de réussite fulgurante que vous n'aviez pas encore envisagées. Les opportunités manquées sont, elles aussi, une forme de risque.

Activités recommandées : 

  • Pre-mortem : imaginez ce qui pourrait mal tourner et faites des plans pour éviter ces écueils. 

 

 

 

L'atténuation des risques fait partie intégrante de la gestion de projet.
Élaborez un plan de communication dans le cadre du plan global du projet.

Élaborez un plan de communication

Définissez une fréquence pour les réunions d'équipe et les mises à jour des parties prenantes, et partagez l'information autour de vous. (Vous obtenez des points bonus si vous organisez un minimum de réunions !) Ensuite, planifiez les réunions récurrentes et placez des rappels dans votre calendrier pour mettre à jour le plan et le tableau de bord du projet (ou la page Web interne) de façon régulière.

Activités recommandées : 

  • Stand-ups : une opportunité quotidienne dont dispose votre équipe pour communiquer le statut des tâches en cours et discuter des obstacles.

  • Affiche de projet : une méthode simple pour partager vos objectifs, votre statut et votre planning.  Si elle est mise à jour régulièrement, l'affiche vous sert de rapport de statut (en moins douloureux). 

 

 

 

L'élaboration d'un plan de communication fait partie intégrante de la gestion de projet.

Les indicateurs montrant que votre projet est compromis durant la phase « Planifiez »

VOUS ÊTES BLOQUÉ EN MODE PLANIFICATION

Comment se remettre sur les rails ?

Laissez tomber la « paralysie de l'analyse » et mettez-vous au travail ! Si vous appliquez une approche Agile (et vous devriez vraiment le faire), rappelez à l'équipe de projet que vous aurez l'opportunité de montrer l'avancement et de corriger le cap en cours de route.

Activités recommandées :

  • Lancement de projet : développez une compréhension commune de l'objectif principal, du périmètre, de la valeur, du planning et de la responsabilité du projet.
  • Pre-mortem : visualisez les risques et les opportunités liés à votre projet, puis réfléchissez à un moyen de les éviter ou de les saisir.
La paralysie de l'analyse montre que votre projet est compromis.
LES AUTRES NE COMPRENNENT PAS L'OBJECTIF DE VOTRE PROJET

Comment se remettre sur les rails ?

Faites appel à des compétences de communication et partagez de petites mises à jour fréquentes qui sont faciles à assimiler. Les pavés de texte ne seront probablement jamais lus. Assurez-vous de partager les bonnes informations dans le niveau de détail approprié avec les bonnes personnes.

Activités recommandées :

  • Argumentaire éclair : dans des termes simples, expliquez le travail de votre équipe et la valeur qu'il fournit à vos clients.
  • Affiche de projet : formulez et partagez vos idées, définissez en quoi consiste la réussite et développez une compréhension commune avec les parties prenantes.

Téléchargez un modèle d'affiche de projet pour vous aider dans la gestion de projet.
Vous êtes prêt à tester l'affiche de projet ? Voici un modèle pour bien démarrer.
 
Des compétences essentielles font défaut à votre équipe de projet

Comment se remettre sur les rails ?

Repensez votre concept pour pouvoir avancer avec les ressources dont vous disposez. (La capacité de résoudre des problèmes pour le bien de tous !) Baisser les bras et dire « nous sommes bloqués » ne fera qu'affaiblir la confiance des parties prenantes et des sponsors en votre équipe.

Activités recommandées :

  • Curseurs de la négociation : l'exercice de base sur les curseurs de la négociation clarifie les aspects négociables d'un projet (et ceux qui ne le sont pas), mais vous pouvez créer un petit rebondissement. Si vous ne pouvez pas faire « X », quels autres aspects du projet sont suffisamment flexibles pour vous aider à combler le manque de compétence ?
L'absence de compétences ou de ressources essentielles montre que votre projet est compromis.
Échangez sur le plan de niveau supérieur avec votre équipe de projet. Vous pourrez ainsi évaluer les tâches réalistes et visualiser les dépendances et les risques. – Sarah Goff-Dupont, Chef de projet accidentel

Étape 3 : Mettez à exécution

Enfin ?! C'est le moment d'abattre le travail (Get $#!τ Done™). Travaillez par itérations d'une à deux semaines, développez une démo pour les parties prenantes et organisez une rétrospective en équipe à la fin de chaque cycle. 

Une bonne pratique de gestion de projet consiste à travailler par cycles itératifs.

Travaillez par itérations

Les méthodologies Agile ont peut-être été inventées dans l'univers du développement, mais elles sont utiles pour tous les projets : informatiques, marketing, RH… la liste est sans fin. Débutez chaque cycle par la planification nécessaire, puis mettez-vous au travail. N'oubliez pas d'organiser une brève rétrospective à la fin de chaque itération. Saisissez l'occasion pour parler de ce qui a bien fonctionné (ou pas) afin d'améliorer encore la prochaine itération.

Activités recommandées : 

  • Planification de sprint : planifiez le travail des 1 à 2 semaines suivantes par ordre de priorité. 
  • Rétrospectives : fournissez un espace sûr à votre équipe pour réfléchir et discuter des choses qui fonctionnent (et qui ne fonctionnent pas !) afin de vous améliorer.

 

 

 

Une bonne pratique de gestion de projet consiste à travailler par cycles rapides.
Le suivi de l'avancement fait partie intégrante de la gestion de projet.

Track your progress

Cela inclut d'identifier les blocs de travail terminés, le budget restant et si vous êtes sur la bonne voie pour respecter votre date de livraison cible. Utilisez un outil digital comme Google Docs, Trello, ou Jira pour que tout le monde puisse voir facilement votre statut. Si vous commencez à engloutir votre budget ou votre temps plus rapidement que prévu, parlez-en à votre sponsor et à votre équipe immédiatement pour corriger le cap avant que les choses ne dérapent.

Activités recommandées : 

 

 

 

Le suivi de l'avancement fait partie intégrante de la gestion de projet.
Continuez à faire des tests et à intégrer le feedback durant l'exécution du projet.

Faites des tests et intégrez le feedback

À la fin de chaque cycle itératif, mettez à jour votre démo de bout en bout pour montrer le travail effectué et présentez-la aux parties prenantes (et, dans l'idéal, aux clients). Recueillez leur feedback afin de pouvoir en tenir compte lors de la planification de la prochaine itération. Vous voudrez peut-être revoir X avant de passer à Y.  

Activité recommandée : 

  • Démo de bout en bout : visualisez votre concept pour obtenir facilement du feedback.
  • Sparring : invitez vos collègues à remettre vos idées en question et à en trouver d'autres.

 

 

S'assurer de l'intégration du feedback fait partie intégrante de la gestion de projet.

Les indicateurs montrant que votre projet est compromis durant la phase « Exécutez »

VOUS EMPIÉTEZ SUR LES PLATES-BANDES DES AUTRES ÉQUIPES

Comment se remettre sur les rails ?

Éliminez et évitez les goulots d'étranglement dans votre processus. Clarifiez le rôle ou le domaine de responsabilité de chaque personne dans le projet, afin de ne pas vous bloquer les uns les autres ou (pire !) de réaliser les tâches en double.

Activités recommandées :

  • Stand-ups : commencez la journée par informer l'équipe des tâches de chacun, de ce qui s'est passé hier et des tâches auxquelles chacun compte s'atteler aujourd'hui.
  • Rôles et responsabilités : comprenez le rôle de chaque membre de l'équipe et découvrez ce dont les membres d'une équipe ont besoin les uns des autres pour réussir.

Si vous empiétez sur les plates-bandes de vos collègues, cela montre que votre projet est compromis.
VOUS AVEZ JUSTE L'IMPRESSION DE TOURNER EN ROND

Comment se remettre sur les rails ?

Levez le voile sur tous les accomplissements de votre équipe. Lorsque vous êtes à fond dans un projet, c'est facile d'oublier la vue d'ensemble. (Si vous n'avancez pas vraiment, votre prochaine étape consistera à découvrir pourquoi.)

Activités recommandées :

  • Démo de bout en bout : célébrez les réussites incrémentielles en itérant sur une démo. En passant de diagrammes à un prototype, puis à un MVP, l'avancement de votre équipe semblera plus tangible.
  • Stand-ups : donnez une impression de dynamisme en mettant en évidence ce qui a été fait hier (et/ou en mettant à nu la vérité, c'est-à-dire que rien n'est fait).
Si vous avez l'impression de ne pas avancer, cela montre que votre projet est compromis.
LE PÉRIMÈTRE S'ÉTEND !

Comment se remettre sur les rails ?

Cela dépend. Si votre planning et/ou votre budget sont flexibles, vous pouvez choisir d'étendre le périmètre du projet. Sinon, vous devrez détourner des idées supplémentaires ou faire des compromis pour vous y adapter. Ne lésinez juste pas sur la qualité du travail livré. Rappelez-vous que pour la plupart des projets, vous pouvez continuer à apporter des améliorations après avoir livré le MVP initial.

Activités recommandées :

  • Curseurs de la négociation : déterminez les aspects du projet que vous allez prioriser et pensez aux compromis que vous allez faire pour les défendre lorsque de nouvelles idées seront proposées.
  • Framework de prise de décision DACI : convenez de la personne qui prendra les décisions et de celle qui fera des recommandations – que ce soit pour les décisions individuelles sur le périmètre ou pour le projet dans son ensemble.

Téléchargez un modèle DACI pour vous aider dans la gestion de projet.
Vous êtes prêt à tester le framework DACI pour la prise de décision ? Voici un modèle pour bien démarrer.
 
La communication ne fonctionne plus

Comment se remettre sur les rails ?

Instaurez la confiance entre les membres de l'équipe et les parties prenantes pour qu'ils se sentent à l'aise d'échanger à nouveau. Si des personnes refusent délibérément de divulguer des informations pour des raisons politiques, vous devrez peut-être impliquer une partie neutre (comme les RH) qui servira de conseiller.

Activités recommandées :

  • Stand-ups : entraînez-vous à communiquer et à instaurer la confiance. Partagez des mises à jour rapides sur les tâches et faites part des obstacles.
  • Sparring : si les membres de l'équipe ne stimulent pas leur créativité, appliquez cette technique tout droit venue de l'univers du design pour obtenir du feedback honnête et structuré de vos pairs.
  • Health Monitor™ : offre à l'équipe un espace sûr dans lequel elle pourra discuter de la collaboration (atouts, faiblesses, défauts, etc.).
  • Règles d'engagement : codifiez les valeurs de l'équipe (les pratiques, les résultats et les comportements que vous attendez les uns des autres). 

La rupture de la communication montre que votre projet est compromis.
LES ESTIMATIONS ÉTAIENT BIEN TROP LOIN DE LA RÉALITÉ

Comment se remettre sur les rails ?

Revoyez le planning de votre projet sur la base des informations dont vous disposez sur les efforts nécessaires pour atteindre vos milestones. Parlez-en ouvertement afin que les parties prenantes aient l'opportunité d'ajuster leurs attentes et leurs plans en aval.

Activités recommandées :

  • Rétrospective : réservez du temps dans chaque rétrospective pour comparer les estimations de cette itération avec les efforts réellement déployés et poursuivre le recalibrage.
  • Cinq pourquoi : commencez par analyser l'estimation et demander pourquoi elle était si approximative. Par la suite, continuez sur cette lancée pour identifier la cause racine.
Les estimations loin de la réalité montrent que votre projet est compromis.

Conseil de pro :  Vous souvenez-vous des objectifs mesurables que vous aviez définis ? Assurez-vous d'intégrer les analyses ou l'infrastructure nécessaires pour mesurer l'avancement. 

Étape 4 : Livrez

Vous avez réalisé toutes les tâches. Vous avez terminé ? Pas tout à fait. La clôture d'un projet ne se limite pas à annuler les réunions récurrentes (bien que cette partie soit amusante…). 

Une bonne pratique de gestion de projet consiste à livrer votre MVP, puis à itérer à partir de celui-ci.

Livrez votre produit minimum viable (Minimum Viable Product, MVP)

On y est ! Le grand moment est arrivé ! Votre travail est enfin prêt à être montré au public (ou aux parties prenantes internes). Si vos clients sont en interne ou si vous communiquez avec eux directement, assurez-vous qu'ils considèrent le projet comme terminé. Selon les difficultés que vous avez rencontrées tout au long du parcours, vous devrez peut-être leur demander de réceptionner le travail par écrit. Ensuite, faites une petite fête avec votre équipe !

Activités recommandées : 

  • Célébrez ! – Quelqu'un a parlé de déjeuner d'équipe ?

 

 

 

Une bonne pratique de gestion de projet consiste à livrer votre MVP rapidement.
La clôture du budget fait partie intégrante de la gestion de projet.

Clôturez le budget

Payez les factures fournisseur en souffrance et, si vous travailliez pour un client extérieur, faites-vous payer. Utilisez les données de budget que vous avez accumulées tout au long du projet afin de créer un rapport pour votre sponsor. Incluez l'analyse des postes pour lesquels vous dépenseriez (ou économiseriez) plus dans de futurs projets similaires.

 

La clôture du budget fait partie intégrante de la gestion de projet.
Organisez une rétrospective de projet pour identifier ce que vous pourrez améliorer la prochaine fois.

Faites une rétrospective de projet

Qu'est-ce qui a bien fonctionné ? Qu'est qui a très mal tourné ? Qu'avons-nous appris ? Discutez de ces questions avec votre équipe de projet. Assurez-vous de noter les enseignements tirés et partagez-les avec vos collègues pour qu'ils puissent en profiter eux aussi. Et n'oubliez pas de parler de la façon dont vous pourriez améliorer ce que vous venez de livrer.

Activité recommandée : 

  • Rétrospective : réfléchissez et discutez des choses qui fonctionnent (et qui ne fonctionnent pas !) pour vous améliorer. Les erreurs ne sont pas un problème si vous en tirez des leçons. 

 

 

La tenue d'une rétrospective de projet fait partie intégrante de la gestion de projet.
Annoncez l'achèvement de votre projet.

Crânez un peu

Vous vous sentez encouragés par ce que vous venez de livrer ? Espérons-le ! Rédigez une brève annonce pour décrire le projet et remercier votre équipe. Si le projet est externe, vous voudrez peut-être partager l'information avec les clients par e-mail ou dans un billet de blog.

 

 

Annoncer l'achèvement de votre projet fait partie intégrante de la gestion de projet.

Les indicateurs montrant que votre projet est compromis durant la phase « Livrez »

LE PROJET N'EST PAS ACCEPTÉ COMME « TERMINÉ ».

Comment se remettre sur les rails ?

Le moment est venu de faire appel à vos compétences en diplomatie. Parlez d'abord avec votre sponsor (client, équipe ou toute personne mécontente) et déterminez ce qui pose problème. Cette conversation a pour objectif de convenir d'une définition du terme « terminé » – que vous devriez mettre par écrit pour que tout le monde puisse s'y référer par la suite. À partir de là, dressez une liste des tâches pour combler les lacunes entre le statut actuel et le statut « terminé », et demandez à votre équipe de se pencher dessus.

Activités recommandées :

  • Démo d'approbation : appliquez cette technique comme un forum de discussion sur les tâches terminées et les prochaines étapes avec votre équipe de direction.
Si vous ne parvenez pas à convenir d'une définition du terme « terminé », cela montre que votre projet est compromis.
Ce que vous avez livré est là pour durer. Vous devez donc mettre en place un plan post-lancement. Qui se chargera du support ou de la maintenance ? De quelles métriques ou de quels outils de reporting aurez-vous besoin pour mesurer la réussite ? – Aumarie Benpayo, Responsable de programme Atlassian

Étape 5 : Améliorez

La plupart des « chefs de projet accidentels » aiment retrouver leurs tâches planifiées après la livraison du MVP. Prenez toutefois le temps de réfléchir à ces questions : 

  1. Avez-vous satisfait votre définition de la « réussite » pour le projet ?
  2. Certaines idées ont-elles été retirées du périmètre du produit minimum viable (Minimum Viable Product, MVP) ?
Si vous répondez à ces questions par « oui » ou « non », poursuivez votre lecture.

Techniquement, l'amélioration des produits qui viennent d'être livrés est un processus continu, et pas une étape en soi. Mais quoi qu'il en soit, cela reste important.

Pour commencer, parlons du périmètre. Si des idées importantes et/ou intéressantes ont été retirées du périmètre du MVP, c'est le moment de les intégrer. Vous pourriez essayer de maintenir la cohésion dans l'équipe de projet et de consacrer tout (ou une grande partie de) votre temps à cette tâche. Ou, si c'est impossible, vous pouvez choisir d'allouer une portion du temps de chaque personne au projet et de traiter progressivement votre liste de tâches à faire. Quoi qu'il en soit, vous revenez à l'étape Planifiez.  

Mais qu'en est-il de nos critères de réussite ? Vous ne saurez probablement pas que vous les avez remplis avant d'avoir livré votre MVP et d'avoir observé votre produit en conditions réelles pendant un certain temps. Vous mesurez déjà l'avancement par rapport à l'objectif du projet (n'est-ce pas ?). Dans l'immédiat, votre tâche consiste donc à surveiller ce point.

Pour plus de crédit, réfléchissez aux mesures qui vous aideraient à atteindre votre objectif plus rapidement et élaborez un test léger autour de cette idée. Selon le projet, vous devrez peut-être rassembler des données quantitatives (p. ex., taux d'utilisation, économies), des données qualitatives (p. ex., enquêtes, tests d'utilisation), ou un mix des deux.

S'il est clair que vous n'êtes pas sur la bonne voie pour atteindre votre objectif, il est temps de vous remonter les manches et d'itérer sur ce que vous avez livré. Servez-vous des données brutes recueillies à partir des tests et des métriques et transformez ces informations en renseignements exploitables. Vous découvrirez peut-être qu'une idée que vous avez testée vaut la peine d'être implémentée dans la pratique. Sinon, l'analyse des données de test pourrait vous donner des idées de tests supplémentaires.

Dès que vous identifiez des points à améliorer, chacun d'eux devient un mini-projet. Sinon, vous pouvez choisir de rassembler plusieurs améliorations dans un seul grand projet. Cette approche est utile si vous devez faire appel au même groupe de personnes pour effectuer les différentes mises à jour, car il sera peut-être plus facile de planifier leur temps en un seul gros bloc. Quoi qu'il en soit, vous revenez ni plus ni moins à l'étape Imaginez

Les indicateurs montrant que votre projet risque de ne pas atteindre ses objectifs

VOTRE MVP NE RENCONTRE PAS LE SUCCÈS ESCOMPTÉ ET VOUS NE SAVEZ PAS POURQUOI

Comment se remettre sur les rails ?

C'est le moment de faire quelques recherches qualitatives. Échangez avec vos clients cibles pour déterminer ce qui les empêche d'utiliser votre projet. Si votre projet le permet, planifiez un test utilisateur (en conditions réelles ou à l'aide d'un service en ligne) pour pouvoir observer le comportement des utilisateurs lorsqu'ils interagissent avec votre produit.

Activités recommandées :

  • Entretien client : allez à la source et demandez à quoi tient l'obstacle.
  • Cartographie de l'empathie : associez vos données quantitatives avec vos connaissances du client pour comprendre sa perception de votre projet.

Téléchargez un modèle de cartographie de l'empathie pour vous aider dans la gestion de projet.
Vous êtes prêt à tester la cartographie de l'empathie ? Voici un modèle pour bien démarrer.
 
LES CHANGEMENTS INCRÉMENTIELS NE FONT PAS PROGRESSER LES VENTES

Comment se remettre sur les rails ?

Soyez audacieux. Cela peut impliquer un changement majeur ou une refonte complète de votre projet. Mais ne vous découragez pas. Apporter un changement majeur à votre méthode pour réussir implique une moyenne au bâton de 0,500, un chiffre respectable lorsque l'on pense que celle de Babe Ruth était de 0,342.

Activités recommandées :

  • Cinq pourquoi : appliquez cette technique d'analyse pour identifier la cause profonde du problème et déterminer l'objet des changements futurs.
  • Perturbation : bousculez vos habitudes et formulez de nouvelles idées.
Téléchargez un jeu de « cartes perturbatrices » pour vous aider dans la gestion de projet.
Vous êtes prêt à tester un atelier autour des cartes perturbatrices ? Saisissez le jeu de cartes perturbatrices et cliquez sur le lien sur la gauche pour plus d'instructions.
 

Modèles de gestion de projet

Pour des raisons de commodité, nous avons rassemblé tous les modèles suggérés dans cette page à un seul emplacement pratique. 

 

Téléchargez le modèle de canevas d'expérience pour votre projet.
Le modèle de canevas d'expérience vous aide à clarifier votre problème, votre solution et votre persona.

 

Téléchargez-le
Téléchargez le modèle de cartographie de l'empathie pour votre projet.
Le modèle de cartographie de l'empathie vous aide à vous mettre à la place de votre client et à voir les choses de son point de vue.

 

Téléchargez-le
Téléchargez le modèle de cartes perturbatrices pour votre projet.
Ce jeu de cartes perturbatrices bousculera vos habitudes et vous aidera à formuler de nouvelles idées.

 

Téléchargez-le
Téléchargez le modèle DACI pour votre projet.
Utilisez ce modèle DACI pour clarifier le rôle de chaque personne dans la prise de décision et prendre la bonne décision au plus tôt.

 

Téléchargez-le
Téléchargez le modèle d'affiche de projet pour votre projet.
Si vous détestez les énoncés et les chartes de projet, essayez plutôt ce modèle d'affiche de projet.

 

Téléchargez-le

Logiciel de gestion de projets

Il s'avère que nous développons des logiciels qui simplifient la gestion de projet. 

En savoir plus